logo
 

Barthélemy Dias sur l’arme sortie par Bougane Guèye
« Je sais que je n’ai pas droit à l’erreur, alors je n’applique que la loi ! »

28/04/2017

Suite et sûrement pas fin de la polémique sur l’opération de déguerpissement entamée par la mairie de Sicap / Mermoz / Sacré Cœur et qui touche certaines grandes entités. Selon le maire de cette commune, Barthélémy Dias, c’est en faisant respecter la loi qu’a eu lieu cet accrochage avec le patron de D-media, Bougane Guèye Dani.
« C’est le code de l’urbanisme qui stipule qu’un immeuble de 7 étages doit avoir un parking souterrain. Il a construit un immeuble de plus de 10 étages et n’en possède pas, c’est donc une violation de la loi », dira Dias fils.
Qui regrettera qu’une arme soit dégainée devant des représentants de l’ordre.
« Il y avait bel et bien des forces de l’ordre quand M. Guèye a dégainé son arme contre le conducteur de la pelle mécanique qui déguerpissait les véhicules. En plus, les voitures déguerpies, sont des véhicules commerciaux avec les tampons « Joni-Joni ». Cela même il doit le payer. Et c’est cette voiture que la pelle mécanique tentait d’emmener, cela est bien visible sur la vidéo » révélera le deputé maire, tout en déplorant que « Bougane ait sorti son arme devant la Police, alors qu’il ne faisait pas l’objet d’une menace. »
Revenant sur les motifs de ce déguerpissement, il indiquera que cela résulte d’un délibéré municipal, qui a par ailleurs fixé le prix du métré carré occupé à 1 500 francs CFA. « La SONATEL a voulu négocier avec nous, alors que c’est impossible. Si jamais un percepteur nous appréhendait en train de négocier il pourrait nous sanctionner... »
En outre, regrettera-t-il, la Fondation Sonatel a signé avec d’autres collectivités locales une convention dans le domaine de la gestion des déchets de plus de 100 millions de francs.
« Nous avons été zappés au profit des communes de Yoff et Guédiawaye dirigées respectivement par un ministre et un frère du Président, alors que le siège de la SONATEL est dans notre commune ! »
Barthélemy Dias qui dit savoir que les « gens lui en veulent » et qu’ils ne le rateront pas s’il commettait une erreur, entend donc faire régner l’ordre dans sa commune et au prix qu’il faudra payer...



L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →