logo
 

Jammeh, le compte à rebours

16/10/2017

L’horloge est désormais son principal adversaire. En effet, ce mercredi 18 janvier, dès qu’elle affichera minuit, le Président Yahya Jammeh sera dans l’illégalité totale, s’il décide de continuer à exercer le pouvoir
Car, dès que la Gambie humera les premières secondes du 19 janvier, son magistère n’appartiendra plus qu’au passé. Le mandat, que les Gambiens lui avaient confié pour diriger le pays, prendra officiellement fin, en attendant la cérémonie de prestation de serment de Adama Barrow, prévue ce jeudi.
Jammeh est arrivé au pouvoir le 22 juillet 1994, après avoir renversé le Président Dawda Jawara. Né le 25 mai 1965 à Kanilai, dans une famille de paysans, il est officiellement président de la République depuis le 18 octobre 1996. 22 ans après, il a été renversé par le peuple gambien qui, lors de la Présidentielle du 1er novembre 2015, a choisi Adama Barrow, un homme d’affaires qui déjoué les pronostics.
Durant le magistère de Jammeh, les restrictions de libertés, le règne de la torture, les disparitions secrètes, les emprisonnements et meurtres suspects, avaient révulsé l’opinion nationale et internationale. L’opposant Solo Sendeng fut battu à mort, le journaliste Deyda Haydara abattu froidement, des enfants mitraillés lors d’une marche pacifique, des putschistes présumés exécutés, etc.
Aujourd’hui, le glas du règne de Jammeh, semble avoir sonné. Le fils de Kanilai a pris le pouvoir par les armes. Il a certes perdu le pouvoir par les urnes, mais, poussera-t-il la communauté internationale à le chasser de la présidence gambienne par les armes ? En tout cas, l’adage dit fort éloquemment, que « celui qui règne par les armes, périt par les armes ». Un sort, qu’ont, jusqu’ici, tenté de lui éviter, ses collègues chefs d’Etat de la Cedeao.



Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →

La prise de contrôle de l’Assemblée nationale par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (...)

Lire l'article →