logo
 

Il faut arrêter Mareme Faye Sall

06/12/2016

Maréme Faye Sall est vraiment une reine du Sénégal, dans tous les sens du terme. Contrairement à l’Angleterre, où la reine règne mais ne gouverne pas, sous nos cieux, elle a les pleins pouvoirs : c’est elle qui fait et défait les carrières, et son avis compte en dernier lieu. Sa parole instituante promeut ou déchoit, et le glaive de son époux s’abat sur tout objet de son courroux.

Je suis scandalisé par le scoop du site Dakarmidi repris par Leral et Sen360, et ses révélations sur l’inféodation de la République aux caprices de Maréme, qui sert gracieusement ses amis, comme une reine en pays nouvellement conquis à la suite d’une guerre épique distribue à ses généraux, lieutenants, alliés et vassaux qui un duché, qui un comté, qui un poste de régent, qui un poste d’intendant : « Macky Sall sous les « conseils avisés » de Madame, a tout simplement « bombardé » M. Abdoulaye Sylla à un poste équivalent à celui de « vice-président » de la République, et cela n’est pas assez fort ! »

Je suis abasourdi ! Je suis révolté ! Et j’ai comme l’impression que tous mes compatriotes ont tout perdu, jusqu’à leur capacité d’indignation !

Abdoulaye Sylla, qui attend « l’officialisation de ce haut poste que Marème Faye Sall a décidé de lui tailler sur mesure », est le bon à tout faire du couple Sall. Sa fidélité canine à cette dame est sa seule compétence, et il sait aussi que « comme n’importe quel imbécile peut s’en apercevoir, le moyen le plus sûr de progresser en politique est de se tenir près de celui qui est tout en haut » ! Il est donc parvenu au sommet, avec un Macky à ses ordres, suivant les desiderata de Maréme. Cette nomination l’a consacré !

Abdoulaye Sylla vient de quitter AHS, cette société "marémisée" par Macky, dans le cadre de la pseudo traque des biens prétendument mal acquis ! Son ami Antoine DIOM avait été bombardé illégalement procureur adjoint de la CREI, par un Macky Sall qui avait dû annuler son premier décret de nomination et en reprendre un autre, quand il fut en grade de pouvoir y être promu en respect des dispositions en vigueur ! En retour, personne n’a été surpris, quand il a « hérité » de cette société, où l’on trouve bien des connaissances de Maréme installées à des postes de confort ! Aujourd’hui, il est donc presqu’à la tête du pouvoir exécutif, tandis que son ami trône à l’Agence Judiciaire de l’Etat. Vive Maréme !
Pour qui ne connait pas Abdoulaye Sylla, il s’activait encore il y a quelques années dans le commerce illégal de seringues à la porte de l’hôpital de Diourbel, avant que cela fût interdit. Inutile de rappeler ici les détails de sa vie qui pourrait éclairer sur la personnalité du personnage. Retenons simplement que Maréme l’a sorti de nulle part, et il lui voue un attachement plus fort que celui qu’un eunuque envers son maître !

Il a le profil-type d’un futur client de la CREI, et il sera à n’en pas douter le fil d’Ariane qui conduira directement à Maréme, dont il est « l’argentier » et à Macky, au vu de la manière ostentatoire et insolente dont il est employé à dépenser nos deniers publics, tel que nous en informe le site précité : « À Dubaï, où le fils aîné du couple présidentiel, Amadou Sall, fait de gros investissements (nous y reviendrons plus amplement) entre autres, achats de sociétés et de biens immobiliers, M. Sylla pilote ces différentes transactions qui frisent le scandale, l’ignominie et une manière honteuse de gruger nos maigres ressources ! »

Pour ceux qui en doutaient encore, il est clair maintenant que notre pays est entre les mains de Marème !

Il ne s’agit plus seulement de s’opposer à Macky pour le rétablissement de la démocratie et de la bonne gouvernance, mais bien de sauver notre pays des mains d’un couple de prévaricateurs qui ne s’arrêtera que quand nous les mettrons dehors. Et, pour ce, nous devrons être plus déterminés qu’eux.
Ceux qui défendent l’indéfendable et tentent de justifier les actes que pose Maréme et qu’entérine Macky doivent savoir qu’ils ne se rendent pas service, en prostituant la dignité et l’honneur de nos ancêtres, qui se sont battus pour l’indépendance de notre pays d’abord, et pour l’instauration d’un régime démocratique qui a toujours garanti l’existence d’un climat apaisé et la perpétuation d’une stabilité enviée, que Macky et Maréme menacent désormais, avec leur complicité active.

Ils en rendront compte, car quoiqu’il en coûte, force restera à la Loi, et la Loi, en l’espèce, c’est nous, le peuple sénégalais !

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →