Harcèlement policier en RDC ; un chauffeur de taxi s’immole au volant avec un policier à bord

28/04/2017

Fatigué par le harcèlement des forces de l’ordre, un chauffeur de taxi s’est immolé mercredi dans la ville de Lubumbashi, avec un policier à bord de son véhicule.

Un ultime acte de désespoir. Sans doute excédé par le harcèlement policier quotidien, un chauffeur de taxi s’est immolé, le 28 octobre, à Lubumbashi, dans le sud de la RDC.

À en croire plusieurs sources concordantes sur place, le chauffeur de taxi venait d’être interpellé quelques minutes plus tôt par un policier « de roulage » (en charge de réguler la circulation, NDLR) qui lui réclamait des bakchichs. Ce dernier avait alors pris place à bord de son véhicule, pour contraindre le chauffeur de se rendre au commissariat.

Mais en route, le chauffeur s’est aspergé d’essence et s’est immolé… s’agrippant au policier.

« Après la démission du gouverneur Moïse Katumbi, des “˜tracasseries » policières se sont multipliées à Lubumbashi”, a déploré un membre de la société civile locale après l’incident.

Brûlé au troisième degré, le chauffeur de taxi a été conduit dans un centre hospitalier de Lubumbashi. “Nous sommes tous les jours victimes des tracasseries policières”, a-t-il expliqué à la presse locale sur son lit d’hôpital.

“Lorsqu’il [le policier] m’a arrêté, il y avait des gens qui nous observaient”, a ajouté ce diplômé en économie (bac + 5), converti en taximan pour “garantir la survie de [ses] enfants”.

Lorsque le policier a monté dans son véhicule, le chauffeur dit l’avoir prévenu qu’il était prêt à mourir avec lui s’il ne le laissait pas faire son travail. “Voulez-vous que je vous aide ??” lui aurait répondu le policier, avant de lui tendre le briquet.

“J’ai pris [le briquet] (…), me suis aspergé d’essence. C’est quand j’ai allumé qu’il a compris que c’était sérieux. Il voulait s’enfuir, je l’ai tenu”.

Le pronostic vital du policier n’est pas engagé, selon des sources concordantes sur place.


L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →