logo
 

Visite d’Etat du président Macky Sall
France-Sénégal, des relations multiséculaires

12/12/2017

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a entamé hier une visite d’Etat en France qui prendra fin jeudi, soit 5 jours. Dans un entretien accordé au Soleil, l’Ambassadeur Bassirou Sène a qualifié les rapports entre le Sénégal et la France de « relations forgées dans du marbre ». Hier, à sa descente de l’avion, le Président Macky Sall il a eu droit à un accueil populaire et très coloré notamment des militants de son parti, l’Alliance pour la République (Apr). Occasion de profiter d’un bain de foule pendant un quart d’heure avant de rejoindre sa résidence. Aujourd’hui, le président de la République se rend, dans la matinée, à Strasbourg, au siège d’Alstom qui vient de gagner la réalisation du Train express rapide (Ter) du Sénégal, avant d’être accueilli au Musée du Quai Branly de Paris.
Forte mobilisation des Sénégalais de la diaspora à l’accueil

Le froid de canard qu’il a fait hier à l’aéroport d’Orly de Paris n’a pas empêché les militants et sympathisants de l’Alliance pour la République (Apr) comme d’autres Sénégalais de la diaspora de cette ville d’accorder un chaleureux accueil à leur président et président de la République Macky Sall pour sa première visite d’Etat en France.
C’est par centaines qu’ils ont bravé le froid pour lui témoigner leur sympathie et leur fidélité et le président le leur a bien rendu en prenant un long bain de foule. Il a pris le temps nécessaire pour serrer des centaines de mains tendues vers lui souvent à une bonne distance de lui bousculant le protocole établi par le service d’ordre du Plan Vigipirate particulièrement en alerte en cette fin d’année où la capitale française grouille d’un monde bigarrée de touristes et de nationaux. Les autorités françaises ont mis les petits plats dans les grands pour donner à l’événement toute la solennité requise parant l’avenue des Champs Elysées de drapeaux français et sénégalais croisés en signe d’amitié à intervalles réguliers de cinquante mètres.
Bassirou Sène, ambassadeur à Paris : Des relations « forgées dans du marbre »
L’ambassadeur du Sénégal à Paris, Bassirou Sène a rappelé, que par cette visite d’Etat, la France démontre la place de « très haute estime » qu’occupe notre pays et le président Macky Sall dans sa politique. C’est, a-t-il souligné, en reconnaissance du leadership de notre pays, de sa stabilité politique et de la cohabitation harmonieuse entre les différentes composantes ethniques et religieuses dans un contexte sociopolitique particulièrement houleuse. Des relations multiséculaires « forgées dans le marbre », selon l’ambassadeur qui a rappelé que le choix de ce mois de décembre pour cette visite d’Etat n’est pas fortuit, coïncidant avec la fête de Noël et de fin d’année très symbolique dans la culture française. L’ambassadeur Sène a aussi longuement insisté, entre autres, sur l’accord à signer entres les deux ministres des Finances pour que les fonds destinés au Sénégal soient versés directement du Trésor français au Trésor sénégalais sans intermédiaire.

C’est à partir de 14 heures que les militants de l’Apr ont commencé à converger vers l’esplanade du salon d’honneur de l’aéroport d’Orly sud. Demba Sow, patron de l’Apr France, avait déclaré pouvoir mobiliser des centaines de militants. Son ambition a été atteinte. Et mieux encore. Selon Emile Bakhoum, responsable de la Cojer France, "il y a eu 1.500 personnes qui se sont déplacées pour venir accueillir et dire merci au président de la République pour ses réalisations. Avec des slogans « Macky, président », les Sénégalais ont longtemps bravé les rigueurs du froid pour attendre plus de deux heures l’arrivée du président Macky Sall sur le tarmac de l’aéroport parisien.
En effet, c’est à 16 heures que le chef de l’Etat est sorti de l’avion avec quelques minutes d’avance sur l’horaire prévu. Accueilli par Annick Girardin, ministre français de la Coopération et par des officiels français, il est sorti du pavillon d’honneur pour aller à la rencontre des centaines de Sénégalais massés derrière les grillages de sécurité. Il s’en est suivi un bain de foule des deux côtés de l’esplanade du pavillon d’honneur. Salutations, discussions, photos. Le président s’est mis à la disposition de ses militants. C’est au bout d’un quart d’heure que le président Sall a pris la direction de son lieu de résidence mis à sa disposition par les autorités française durant toute la visite d’Etat.
Moussa DIOP (Correspondant à Paris)
Dispositif de la sécurité française
Les autorités du pays de Marianne n’ont pas lésiné sur les moyens pour faire honneur au Sénégal et à son président Macky Sall. Plus d’une centaine d’agents des forces de l’ordre sont mobilisés", selon une source de la police française, pour l’accueil du président Sénégalais. Ainsi, du tarmac de l’aéroport Orly ouest où a atterri l’avion présidentiel à l’esplanade du pavillon d’honneur, différentes divisions se sont occupées de la sécurité de Macky Sall et du nombreux public qui s’est déplacé. Il s’agit de la brigade d’appui polyvalente (Bap), des Compagnies républicaines de sécurité (Crs), de la Police aux frontières (Paf), des éléments de la Police nationale française et de 16 motards de la gendarmerie. Avec des fourgons de police et des voitures à sirène hurlante, ce dispositif a constitué la partie sécurité du cortège présidentiel qui a emprunté les avenues, boulevards et rues parisiennes de l’aéroport d’Orly jusqu’à l’arrivée au Palace de l’hôtel Bristol, non loin du Palais de l’Elysée où Macky Sall est logé jusqu’au 21 décembre, date de la fin de la visite officielle.
M. DIOP
Briefing médiatique
Le protocole de l’ambassade a organisé une réunion de briefing à la salle Arc en ciel de l’hôtel Hyatt de la Porte Maillot pour donner les grandes lignes de la visite d’Etat du président Sall.
Au cours de la réunion de plus d’une demi-heure, Samba Mangane qui coordonne le travail des médias venus du Sénégal est revenu sur les contours du séjour parisien du président Sall. Des consignes strictes ont été données notamment sur l’agenda très serré au premier jour de la visite d’Etat. En effet, il n’y a qu’une demi-heure qui sépare la fin de la cérémonie des honneurs militaires aux Invalides de la rencontre entre les présidents Sall et Hollande.
M. DIOP
Agenda du jour
Le président de la République, Macky Sall, se rend ce matin à Strasbourg (Est de la France) au siège d’Alstom, une société française spécialisée dans le transport ferroviaire. Ce déplacement entre dans un partenariat entre le Sénégal et la France pour la construction du Ter de Dakar. Après une matinée à visiter les installations de l’usine Alstom de Strasbourg, des différents modèles de train ainsi que des contours du partenariat avec le Sénégal, le président Sall quitte Strasbourg en milieu d’après-midi (15 heures) pour un retour à Paris et son Musée du Quai Branly. Il est prévu une signature de partenariat entre le Musée des Civilisations noires de Dakar qui va prochainement ouvrir et celui du Quai Branly de Paris. Dans la soirée, l’artiste Youssou Ndour donnera un concert en l’honneur du président Sall à la Salle Wagram située dans le 17ème arrondissement de Paris.
M. DIOP



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →