logo
 

Depuis sa cellule, Moise Rampino descend Modou Diagne
"Fada ou l’ascension d’un vétérinaire aux ambitions démesurées"

28/02/2017

Il y a de ces êtres qui sont d’une munificence déconcertante. Des hommes qui prennent du plaisir à secourir des misérables embourbés au plus profond du gouffre de la pauvreté.
Hélas, pour ces messieurs, le retour des flammes est souvent odieux.
Omettant à souhait les bienfaits reçus, ces ingrats ne ratent jamais l’occasion de brûler leurs vaisseaux.
De ce fait, Modou DIagne Fada a, sans honte, ni retenue, de faire avaler des couleuvres à son ancien mentor. Rien de surprenant à vrai dire dans un pays où les traitres sont maitres.
C’est donc en toute logique qu’il a décidé de prendre son destin en main. Nul n’a le droit de vilipender ce monsieur pour ce simple fait.
Cependant, force est de reconnaitre que Modou Diagne Fada ne doit pas, par soif d’honneur et de pouvoir, se sentir lui-même. Il peut tout revendiquer sauf la libération du président Karim Wade. Lui, qui, après seulement trois mois d’emprisonnement de son ex-frère de parti, s’est précipité, tel un parasite, pour assister à un dîner de gala au palais présidentiel, lors de la venue du président Obama.
Nombreux sont dans le champ politique, ceux qui ont des dents blanches mais les lèvres remplies de sang d’autrui. Ce n’est pas pour rien qu’il a la lèvre inférieure épluchée.
Cet étudiant en biologie animale ne peut pas nous convaincre qu’il est pour la candidature du président Karim Wade puisqu’il a ouvertement déclaré qu’il aspire à être président.
Nul ne peut lui en vouloir.
Mais il ne peut se permettre d’imposer son choix au PDS ; lui qui peine à gagner son département.
S’il a été élu député, c’est parce qu’il s’était réfugié sur la liste nationale. Si le PDS a remporté les élections locales dans le département de Kébémer, c’est grâce au concours du président Wade qui avait battu campagne. Alors, de quelle légitimité parle Modou Diagne ?
Ce prétentieux qui se voit sur les nuages se prend trop au sérieux sûrement parce qu’il possède maintenant plus d’une dizaines de bâtisses. Pour un ex-gérant de télécentre, c’est quand même quelque chose. Ce vétérinaire gagnerait à terminer ses études en biologie animale.
Manifestement, il fait bon vivre au Sénégal. Un pays où des musiciens, des maitre-chanteurs de renom, des couturières, ex-maitresses de chef d’Etat, des promoteurs de lutte, as en escroquerie et maintenant des soigneurs d’animaux malades peuvent tout se permettre au point de s’offrir le luxe de se présenter aux élections présidentielles.
Il faut être sérieux !
Que Modou Diagne Fada le comprenne, une bonne fois pour toute, le PDS est un parti qui appartient aux hommes de valeur. Cette formation politique ne saurait revenir à une salope, qui pour échapper aux griffes de cette justice dépravée, a préféré vendre son âme à ce descendant du diable.
Que Macky Sall, dont il est le bras armé, sache qu’il recevra la pièce de la monnaie un jour ou l’autre.
Que tous ces prostitués juridiques dénommés magistrats assument jusqu’au bout leurs bévues puisqu’ils ne pourront pas se prévaloir de leurs propres turpitudes.
Le moment venu, ces intrigants se rendront compte qu’ils sont loin d’être méchants. Macky Sall a réanimé la CREI, qu’il ne soit pas surpris, un jour si la peine de mort est réhabilitée. En aucun cas, il ne pourra s’en échapper vu toutes ces forfaitures qu’il a commises.
Et comme le Pharaon d’une mort atroce, il mourra.

Moise Rampino
Eternel Wadiste



03/01/2017

Chrono J-12

Le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale tient à apporter des (...)

Lire l'article →

En plus de l’avoir pillée, Jammeh a laissé une lourde dette intérieure à la Gambie. (...)

Lire l'article →

Après le ministre d’État Karim Wade, c’est au tour de l’ancien président de la République (...)

Lire l'article →

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, est convoqué à la Dic ce mardi. Il doit s’expliquer (...)

Lire l'article →

À 48 heures du verdict du procès des assassins présumés de Boutèye Kounta Ndiaye, le (...)

Lire l'article →

La Banque de Dakar (Bdk), lancée en juin 2015, a reçu un carton jaune. Elle gagnerait à (...)

Lire l'article →

L’Armp a freiné Dakar Dèm Dikk (DDD) et Total. Les deux entreprises voulaient faire (...)

Lire l'article →

Les Forces françaises se sont associées aux autorités espagnoles et sénégalaises pour (...)

Lire l'article →

En visite à l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd), le nouveau directeur général (...)

Lire l'article →

Fin du suspense. On connaît le successeur de Cheikh Hadjibou Soumaré, le désormais (...)

Lire l'article →

Kantar et Médiamétrie, des sociétés spécialisées, ont établi un classement par pays des (...)

Lire l'article →

Sur le Plateau de l’émission matinale de la RTS « Kinkéliba », dans la revue de presse, (...)

Lire l'article →