logo
 

Torture
effroyables révélations sur la mort atroce de l’opposant gambien

29/04/2017

Après la mort atroce du jeune opposant Gambien Solo Sandeng, arrêté lors d’une marche où il réclamait, entre autres, des réformes électorales, la loi de l’omerta se fissure petit à petit. En effet, l’Enquête a pu recueillir des témoignages de sources internes à la National intelligence Agency, l’instrument de torture par excellence du dictateur gambien.
« Solo a été déshabillé et frappé par une équipe de tortionnaires sous la direction du ‘’Jungullar’’ Sulaymane Sambou, un jeune membre de l’équipe de tueurs directement sous les ordres de ‘’Oga’’(le surnom de Jammeh). Solo portait un caleçon de type boxer de couleur bleue. Il a été battu et torturé jusqu’au moment où il a perdu connaissance, obligeant Sheikh Oumar Jeng, le Directeur adjoint des opérations à la NIA de Tanjeh à appeler le docteur Lamine Sanyang de Brikama Berewuleng pour examiner le jeune opposant qui baignait dans une mare de sang.
Le corps complètement inanimé » relate la source de L’Enquête. Et de poursuivre : « Il était entre 4heures et 5heures du matin, et le médecin n’a pas tardé à confirmer ce que beaucoup d’entre nous craignaient. Solo Sandeng, dont le corps était complètement déchiré par les coups de fouet, est mort des suites de ses blessures contractées lors des séances de torture ».
Le corps fut enterré derrière les locaux de la NIA : « Quelques minutes plus tard, Sheikh Oumar Jeng est revenu dans la salle où le corps de Solo Sandeng était couché sur une natte, pour annoncer un ordre qui a pris de court tout le monde : ‘‘Boss nous a demandé de faire disparaître le corps de Solo Sandeng’’. Et puisqu’il n’était pas prudent d’amener un tel corps au cimetière, tout le monde était d’accord qu’il fallait l’enterrer derrière les locaux de la NIA de Tanjeh, près du mur de clôture », raconte une autre source de l’Enquête.



L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →