logo
 

Disparition de Serigne Cheikh : Adieu le Mystique !

24/09/2017

Al Makhtoum ou « le Mystique ». Serigne Cheikh Tidiane Sy était de ceux qui ont marqué leur époque par leur érudition et fasciné leurs contemporains par leur savoir limpide mis en relief par un charisme épuré. Né le 29 décembre 1925 à Saint-Louis, Serigne Cheikh Tidiane Sy prendra les rênes de la confrérie Tidjane suite à la disparition de Serigne Mansour Sy, en décembre 2012.
Le fils de Serigne Babacar Sy a appris le Coran auprès Serigne Saybatou Fall et Serigne Alioune Guèye. Il sera confié plus tard au vénéré El Hadji Abdoul Aziz Sy « Dabakh », qui paracheva son enseignement. Il a émerveillé ses maîtres coraniques par son intelligence.
Considéré comme le plus mystique des fils de Serigne Babacar Sy, Al Makhtoum était en phase avec son temps. Le « marabout moderne », comme il fut surnommé, était à l’aise aussi bien en djellaba qu’en costume occidental. Nommé par Léopold Senghor ambassadeur du Sénégal en Égypte puis en Syrie, il développera très vite une fructueuse coopération culturelle avec ces pays et fit venir des milliers d’ouvrages à destination des arabisants sénégalais. Son aura, qui grandissait de jour en jour inquiéta, cependant. Il sera vite déchargé de ses fonctions.
Sous Senghor, Serigne Cheikh Tidiane Sy fonda le Parti de la solidarité sénégalaise (Pss). Il fut un farouche opposant au premier Président sénégalais. Mais, sa contestation des résultats de 1959, lui vaudra son arrestation et sa détention.
Cheikh Tidiane Sy, c’est aussi une profonde histoire d’amour avec l’Agriculture. En effet, il a été pendant longtemps un très grand producteur d’arachides dans le « bassin arachidier » (Saloum), avant de se lancer dans l’huilerie et la conserverie de tomates. Al Mahtoum fut même actionnaire de l’unique cimenterie du pays de l’époque, la Sococim.
Adulé par ses talibés et ses concitoyens, le vénéré guide spirituel du mouvement Moustarchidine wal Moustarchidati quittera petit à petit la scène publique, se réfugiant dans une retraite spirituelle profonde. Depuis 2011, date de sa dernière apparition, seuls ses proches eurent le privilège de poser les yeux sur lui.
Les disciples de la communauté Tidjane, qui comptaient sur son intronisation à la tête de la confrérie pour le voir réapparaître, se sont résignés. Car même la disparition de son aîné et prédécesseur à la tête de la confrérie, Serigne Mansour Sy, n’a pu le sortir de cette retraite. Aujourd’hui, six années après sa dernière apparition publique, Serigne Cheikh Tidiane Sy se retire définitivement, laissant derrière lui, une communauté attristée.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →