logo
 

Dialogue national : Les cinq points de convergence essentielle pour le Président Macky Sall

28/03/2017

Le Président de la République, Macky Sall a lancé cet après-midi le dialogue national qui a vu la participation de plusieurs partis politiques, de syndicats, de la société civile, du patronat, des autorités religieuses et coutumières que comptent le Sénégal. Il est cependant important de noter l’absence notoire d’autres acteurs politiques non moins importants comme Idrissa Seck, Khalifa Sall, Malick Gackou, Abdoulaye Baldé, Pape Diop, entre autres.
D’emblée le Chef de l’Etat a salué l’esprit du dialogue qui constitue l’essence même de la démocratie sénégalaise en ce sens, souligne-t-il, que « la compétition n’est pas incompatible au dialogue et à la concertation ». Revenant sur les différentes consultations et concertations qu’il a menées dans les domaines de la santé et de l’action sociale, l’éducation, la conférence sur le dialogue social, la consultation citoyenne sur les réformes foncières, les réformes portants sur l’Acte III de la décentralisation, Macky Sall a réexprimé toute sa volonté de s’ouvrir encore et toujours pour un dialogue ouvert et inclusif à tous.
Mais ce qui sous-tend la tenue de ce dialogue national, explique le Président de la République, tourne essentiellement autour de cinq (5) points qui nécessitent des convergences de vue. Il s’agit, liste-t-il, de la modification de la loi portant sur les partis politiques tournant autour de 267 formations politiques, de la modification du code électoral pour la participation des candidats indépendants, du statut de l’opposition, de son chef et du financement des partis politiques, du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale qui sera désormais une loi organique et in fine du code général des collectivités locales qui sera désormais un code général des collectivités territoriales complétant l’Acte III de la décentralisation.
Pour la poursuite de travaux, le Président de la République, Macky Sall a laissé entendre que le dialogue national sera supervisé par le Premier Ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne et le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Abdoulaye Daouda Diallo.



2012-2017. 5 ans de cohabitation heurtée entre les autorités étatiques et les syndicats (...)

Lire l'article →

« Plus que jamais, nous devons être unis face au terrorisme ». Ce sont en ces termes que (...)

Lire l'article →

La récente sortie de Monseigneur Benjamin Ndiaye lors de la présentation des (...)

Lire l'article →

De 2012, année de l’accession du Président Macky Sall à la tête de la magistrature (...)

Lire l'article →

A la commission de retrait des cartes d’identité biométriques logée à la Direction de (...)

Lire l'article →

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, est condamné à se battre sur deux tableaux. D’un côté, (...)

Lire l'article →

Le nouveau Président de la Gambie, Adama Barrow, tient à avoir une majorité confortable (...)

Lire l'article →

Il y a deux ans, le 23 mars 2015, le ciel tombait sur la tête de l’ancien ministre (...)

Lire l'article →

Le maire de la Médina, Bamba Fall, et ses co-prévenus dans l’affaire du saccage du siège (...)

Lire l'article →

En froid avec la direction du Ps, la maire socialiste de Podor, Aïssata Tall Sall, (...)

Lire l'article →

Je vais commencer par présenter mes sincères condoléances a toute la Ummah Islamique et (...)

Lire l'article →

Le Premier ministre, Mahammad Dionne, est attendu ce jeudi à l’Assemblée nationale pour (...)

Lire l'article →