logo
 

« Deux personnes capables de battre Macky Sall, Karim Wade, en exil forcé, et Khalifa Sall, envoyé en prison… »

23/04/2017

La coalition « Jubanti Sénégal », face à la presse, ce vendredi, dans les locaux d’Amnesty International, a dénoncé l’injustice concernant le cas Khalifa Sall, Karim Wade, mais aussi, les « dérives », du président Macy Sall qui tente de bâillonner ses opposants.

« Nous allons vous dire pourquoi ce régime s’acharne sur Khalifa Sall. Le président de la République a été informé des résultats d’un sondage réalisé par un cabinet d’études politiques basé aux Etats-Unis, African Electoral Monitor (Aem), qui annonce sa défaite à Dakar et dans d’autres villes, en juillet 2017 et sa probable chute en 2019« , renseigne Mamadou Mouth Bane. Selon le président du Mouvement « Jubanti Sénégal », Macky Sall a peur de quitter le pouvoir qu’il s’acharne sur ses opposants, en occurrence Karim Wade et Khalifa Sall.

Parce que, l’Aem, dans son rapport, a indiqué que seul Wade-fils et le maire de la Ville de Dakar sont en mesure de le battre. Raison pour laquelle, il a forcé le démocrate à s’exiler au Qatar, et emprisonné Khalifa Sall.

« Il en a même perdu le sommeil. C’est ce qui justifie ce projet de dévolution monarchique planifié au sein de la famille Sall avec une intention de faire nommer leur fils Alioune Sall, maire de Guédiawaye, président de l’Assemblé nationale, en cas de victoire de sa coalition. Ainsi, il deviendrait le dauphin naturel de son frère. Un autre deal« , peste-t-il.

Abdoul Mbaye, Abdoulaye Baldé, Idrissa Seck, la liste ne désemplie pas. Eux aussi sont dans le viseur de Macky Sall, selon Mouth Bane qui rappelle que le président de la République avait promis de réduire l’opposition à sa plus simple expression. Il poursuit : « Dans le cadre de la traque des biens mal acquis, la Crei a vérifié les avoirs d’Abdoulaye Baldé au Sénégal et dans le cadre d’une commission rogatoire internationale. Les enquêteurs sont rentrés bredouilles. Malgré tout, Baldé est placé sous contrôle judiciaire depuis trois (3) ans« .

« Aveuglé par un second mandat », Macky Sall a placé l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, lui aussi candidat à la présidence de 2019, sous contrôle judiciaire. « Macky Sall a échoué et il pense noyer ses carences par l’oppression et la dictature », renchérit Mouth Bane qui regrette le fait que les Sénégalais n’aient pas écouté Souleymane Jules Diop qui, selon lui, avait pourtant averti l’opinion. « Il nous avait avertis. Personne n’a voulu l’écouter lorsqu’il disait que, »Macky Sall ne peut même pas être chef de parti, dans ses rêves, il ne peut qu’être chef de service à Petrosen ». Les faits lui donnent entièrement raison« , regrette le président du Mouvement « Joubanti Sénégal ».



Libération révèle que le chanteur Thione Seck ets es conseils seront ce jour dans le (...)

Lire l'article →

C’est ce mercredi que le magistrat Souleymane Téliko devait comparaitre devant la cour (...)

Lire l'article →

Une affaire de famille qui se lave à la police. Youssou Touré, Secrétaire d’Etat aux (...)

Lire l'article →

Si l’ancien président Yaya Jammeh semble se plaire à sa nouvelle vie en Guinée (...)

Lire l'article →

Mamou Cissé a rejoint le camp de l’opposition. Le Leader du Psd/ Jant bi qui a voté « (...)

Lire l'article →

Serigne Mor Mbaye ne fait pas de cadeau à Macky Sall. Le psychologue estime que le (...)

Lire l'article →

Une Lexus RX 450 dernier modèle : c’est ce le cadeau que les talibés de Cheikh Béthio (...)

Lire l'article →

Du nouveau dans l’affaire de la démolition des maisons de la cité Tobago. Le Chef de (...)

Lire l'article →

Mardi prochain (25 avril) le Sénégal, à l’instar des autres pays, va célébrer à Kaolack (...)

Lire l'article →

Modou Fall alias Boy Djinné a comparu hier, 18 avril, devant la Chambre criminelle (...)

Lire l'article →

Médina Gounass n’a pas fini de compter ses morts. Mody Kassé vient de s’ajouter à la (...)

Lire l'article →

L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye sera à quitte ou double ce 20 avril. Après un (...)

Lire l'article →