logo
 

JO 2016
deux nageurs américains débarqué de leur avion par la police brésilienne

27/05/2017

Jack Conger et Gunnar Bentz, qui prétendent avoir été braqués avec une arme à feu à Rio, ont été interpellés au moment de quitter le Brésil mercredi soir. La juge en charge de l’affaire dit avoir relevé des « incohérences » dans leur déclaration.

Ils devront patienter un peu avant de rentrer chez eux après les Jeux olympiques. À l’aéroport de Rio, deux nageurs américains ont été débarqués de leur avion qui devait les ramener aux États-Unis, dans la nuit de mercredi à jeudi, par les autorités brésiliennes.

« Jack Conger et Gunnar Bentz ont été débarqués de leur avion pour les États-Unis par les autorités brésiliennes », a déclaré Patrick Sandusky, porte-parole du comité olympique. « Nous tentons d’obtenir davantage d’informations ».

Des « incohérences » relevées par une juge

Des interpellations survenues alors que Keyla Blank, une juge de Rio, a relevé « certaines incohérences » dans les témoignages de quatre nageurs américains qui prétendent avoir été victimes d’une agression à Rio.

Ryan Lochte, six fois médaillé d’or olympique durant sa carrière, avait raconté à la télévision américaine NBC avoir été braqué avec trois autres nageurs - Congar, Bentz et James Feigen - par de faux policiers équipés d’une arme à feu, dimanche à l’aube.

« L’agression » avait déclenché une certaine confusion, le Comité international olympique (CIO) ayant dans un premier temps démenti l’information en assurant avoir consulté le Comité olympique américain (USOC). Mais un porte-parole, Patrick Sandusky, avait ensuite confirmé l’agression. Visiblement, leur version n’a pas convaincu la juge Keyla Blank.

Le passeport de Lochte confisqué

La magistrate a déclaré qu’elle avait décelé « certaines incohérences dans les témoignages des nageurs », parfois contradictoires comme par exemple sur le nombre d’assaillants. « Il est à noter que les victimes sont rentrées physiquement et mentalement en pleine forme, au point de plaisanter entre eux », souligne la juge qui se base sur des images enregistrées par les caméras de sécurité à leur retour au Village olympique, où résident les athlètes.

Selon les médias brésiliens, Feigen se trouvait toujours au Brésil mercredi soir. La juge avait ordonné la confiscation de son passeport, ainsi que celui de Ryan Lochte pour les empêcher de quitter le pays.



Cinq saisons sans Liga, à l’échelle du grand Real, c’est une éternité, une anomalie, une (...)

Lire l'article →

Le ratio est faible : moins de 14%. À un peu plus de 2 mois des élections législatives, (...)

Lire l'article →

C’est la grosse affaire en ce moment à la rue 13X8 de la Médina. Un homme présenté comme (...)

Lire l'article →

Le président américain Donald Trump s’est déclaré dimanche porteur d’un message "d’amitié, (...)

Lire l'article →

Le panafricaniste de renom, Kemi Seba, président de l’Urgences panafricanistes, présent (...)

Lire l'article →

L’analyse des 50 cas de décès maternels enregistrés à l’Hôpital régional de Kaffrine en (...)

Lire l'article →

Le Sommet islamo-arabo-américain se tient présentement à Riyad, la capitale du royaume (...)

Lire l'article →

Chassez le naturel et il revient au galop ! A Diourbel, les camarades de parti du (...)

Lire l'article →

Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement et de l’Alliance pour la République (Apr), (...)

Lire l'article →

Le sommet arabo-islamique et américain s’ouvre ce dimanche à Riyad, capitale de l’Arabie (...)

Lire l'article →