logo
 

Les policiers sont fâchés
Des éléments du Groupement mobile d’intervention

11/12/2016

Des éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) déployés à Ziguinchor ne sont pas contents et le font savoir. Sous anonymat. Obligation de réserve et peur de représailles de la hiérarchie, obligent. Cause du courroux de ces policiers : le non-versement, depuis près d’un an, de leurs indemnités journalières. Chaque élément a droit à 2500 francs CFA par jour. Son dû lui est versé tous les six mois, ce qui fait une enveloppe de 450 000 pour chacun.

Depuis plusieurs mois, rien. Un des policiers s’est confié à Wal fadjri. À l’en croire, ils risquent de boucler un deuxième semestre sans toucher leurs indemnités. Pourtant, signale-t-il, certains éléments sont rentrés dans leurs fonds. À défaut de toucher leur argent comme leurs collègues, une petite séance d’explications avec la hiérarchie leur permettrait d’avaler plus facilement la pilule. Mais, regrette l’interlocuteur de Walf, leurs chefs font comme s’il ne se passe rien.

Interrogé par le journal, le commissaire Falilou Tall, chef de groupement opérationnel de Ziguinchor, assure qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Si certains de ses éléments n’ont pas reçu leurs indemnités, c’est à cause du changement de « billeteur ». Celui qui assurait les fonctions s’est rendu en mission en Centrafrique et il fallait « changer les textes pour désigner un autre. C’est ce qui explique le retard en plus d’un léger problème de calcul ». Selon le commissaire Tall, une partie de l’argent a été transféré hier et les ayants droit pourraient passer à la caisse ce jeudi.

Quid de la différence de traitement entre les agents ? Le chef des GMI de Ziguinchor informe qu’il y a deux catégories de policiers sous sa responsabilité. Les fonctionnaires de police perçoivent leurs indemnités par virement bancaire. Pour eux, il n’y a aucun retard. Les auxiliaires de police, eux, sont payés par billetage. Le problème se pose avec cette catégorie. Mais tout devrait rentrer dans l’ordre, selon Falilou Tall.



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →