logo
 

Les policiers sont fâchés
Des éléments du Groupement mobile d’intervention

26/06/2017

Des éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) déployés à Ziguinchor ne sont pas contents et le font savoir. Sous anonymat. Obligation de réserve et peur de représailles de la hiérarchie, obligent. Cause du courroux de ces policiers : le non-versement, depuis près d’un an, de leurs indemnités journalières. Chaque élément a droit à 2500 francs CFA par jour. Son dû lui est versé tous les six mois, ce qui fait une enveloppe de 450 000 pour chacun.

Depuis plusieurs mois, rien. Un des policiers s’est confié à Wal fadjri. À l’en croire, ils risquent de boucler un deuxième semestre sans toucher leurs indemnités. Pourtant, signale-t-il, certains éléments sont rentrés dans leurs fonds. À défaut de toucher leur argent comme leurs collègues, une petite séance d’explications avec la hiérarchie leur permettrait d’avaler plus facilement la pilule. Mais, regrette l’interlocuteur de Walf, leurs chefs font comme s’il ne se passe rien.

Interrogé par le journal, le commissaire Falilou Tall, chef de groupement opérationnel de Ziguinchor, assure qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Si certains de ses éléments n’ont pas reçu leurs indemnités, c’est à cause du changement de « billeteur ». Celui qui assurait les fonctions s’est rendu en mission en Centrafrique et il fallait « changer les textes pour désigner un autre. C’est ce qui explique le retard en plus d’un léger problème de calcul ». Selon le commissaire Tall, une partie de l’argent a été transféré hier et les ayants droit pourraient passer à la caisse ce jeudi.

Quid de la différence de traitement entre les agents ? Le chef des GMI de Ziguinchor informe qu’il y a deux catégories de policiers sous sa responsabilité. Les fonctionnaires de police perçoivent leurs indemnités par virement bancaire. Pour eux, il n’y a aucun retard. Les auxiliaires de police, eux, sont payés par billetage. Le problème se pose avec cette catégorie. Mais tout devrait rentrer dans l’ordre, selon Falilou Tall.



Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →

Les députés ont adopté, lundi à l’unanimité le projet de loi modifiant les articles 75 et (...)

Lire l'article →