logo
 

GAMBIE
des chrétiennes vivent le calvaire face à l’État islamique de Jammeh

17/01/2017

En Gambie, des communautés religieuses, particulièrement les chrétiens semblent être sous le choc depuis la proclamation de l’État islamique. Surtout ce sont les chrétiennes qui souffrent le plus du décret de port obligatoire du voile du président gambien. Des femmes racontent ce nouveau mode qui leur est imposé.

Elles sont le choc, après le décret du président gambien qui impose depuis le 31 décembre dernier aux femmes travaillant dans l’administration de se couvrir la tête. Selon des médias, même l’Évêque de la Gambie est inquiet de la mesure prise par Yaya Jammeh. Le chef de l’Église a envoyé une lettre confidentielle au président gambien, qui n’a toujours pas répondu. Au sein de l’administration gambienne, les chrétiennes sont obligées de porter le voile au risque de se voir châtier par des agents de la NIA.

« Nous avons été forcées contre notre volonté pour embrasser un style vestimentaire qui n’est pas conforme à notre foi du Christianisme. Les fonctionnaires de confession chrétienne en Gambie sont endoctrinés par Yahya Jammeh pour embrasser des valeurs islamiques et un nouveau style vestimentaire », a indiqué au journal Freedomnewspaper une fonctionnaire du ministère gambien de la Justice.

Elle ajoute que toute femme qui n’est pas voilée perd d’office son emploi. « Je n’ai jamais mis de voile sur ma tête depuis que je suis née », a-t-elle reconnu.

Le journal a interrogé une autre dame chrétienne, officiant au bureau de la présidence. Celle-ci affirme que « le Christianisme est diffamé, crucifié et persécuté en Gambie par le Président Yahya Jammeh ». Ensuite, elle rappelle que musulmans et chrétiens ont vécu dans la paix et l’harmonie dans ce pays, « mais Jammeh est sur le point de renverser cette relation harmonieuse qui a existé entre les deux fois. Il force des femmes de confession catholique dans son gouvernement à s’habiller comme des musulmanes. Ceci est une attaque contre le christianisme et la liberté religieuse ».

À la GRTS, télévision publique gambienne, la journaliste Winifred Nicole de confession chrétienne a présenté le journal vêtu comme une musulmane. Ce que cette chrétienne n’avait jamais fait auparavant.

La Gambie, peuplée à 90 % de musulmans, est désormais un État islamique. Une police islamique a été chargée de traquer les femmes mal voilées.



03/01/2017

Chrono J-12

Abdoulaye Bathily qui ambitionne de trôner à la tête de la Commission de l’Union (...)

Lire l'article →

« Si c’est moi qu’on vise, je suis prêt à aller en prison tout droit pour faire arrêter le (...)

Lire l'article →

Le procureur de la République veut la tête de la député socialiste Aminata Diallo. Il a (...)

Lire l'article →

Avant de s’envoler pour Brazzaville hier, jeudi 5 janvier, sur la route de Gabon-2017, (...)

Lire l'article →

Yaya Jammeh avait promis de faire face à toute offensive militaire de la Cedeao. Il (...)

Lire l'article →

Aminata Touré a vite réagi pour démentir l’information de “Nouvel Horizon”. L’hebdomadaire (...)

Lire l'article →

Pour combler les pertes liées au plafonnement des tarifs, l’État du Sénégal renflouait (...)

Lire l'article →

Le régime de Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, semble déterminé à (...)

Lire l'article →

Depuis que la conduite du projet été affectée à la mairie de Dakar, au détriment du (...)

Lire l'article →

Ancien directeur de la Caisse centrale au ministère de la Santé et de l’Action sociale, (...)

Lire l'article →

Il était dans le viseur de l’ancien Procureur spécial de la Crei, Alioune Ndao ; le (...)

Lire l'article →

Le chef de l’État n’a pas aimé, et il l’a fait savoir. Sans détour. « Vous êtes membres du (...)

Lire l'article →