logo
 

La malédiction du pétrole
démonstration

19/09/2017

L’odeur du pétrole attire les grandes puissances et enflamme les pays producteurs. La preuve par la Libye : avant l’intervention de la France en 2011, Total contrôlait 2% de l’or noir du pays. À la tête de la rébellion contre Kadhafi, le Conseil national de transition (Cnt) libyen promet aux Français, contre une intervention militaire, de faire monter à 35% les parts de leur multinationale. Sarkozy n’a pas hésité. Résultat : la Libye est sens dessus dessous. Voilà une preuve que la malédiction du pétrole est une réalité, notamment en Afrique. C’est le sujet de l’exposé du professeur Frédéric Munier devant des lycéens français (voir la vidéo).



Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →

A la création du collège de Sindina dans le département de Sédhiou en 2010, sur les 213 (...)

Lire l'article →

Aliou Dionne, 80 ans, a été retrouvé pendu à un arbre hier, dimanche 17 septembre, au (...)

Lire l'article →

La formation du nouveau gouvernement est loin de convenir au leader du Fsd/Bj, Cheikh (...)

Lire l'article →

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques (...)

Lire l'article →

Étouba Séba, épouse de Kémi Séba, se veut prévenante. Elle déclare : « J’accuserais le (...)

Lire l'article →

L’ex-secrétaire d’État Youssou Touré, qui avait vertement attaqué le chef de l’État après (...)

Lire l'article →

En présentant ses excuses, samedi à son domicile, après ses attaques contre le chef de (...)

Lire l'article →

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs (...)

Lire l'article →

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris (...)

Lire l'article →

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en (...)

Lire l'article →