logo
 

Attrait à la barre pour plus de 277 millions concernant son IPM
Dakar Dem Dikk éponge difficilement sa dette

09/12/2016

Une dette de plus 277 millions F Cfa pour la prévoyance maladie met en conflit le collectif des délégués du personnel et l’administration de Dakar Dem Dikk. At- trait à la barre, hier, le Directeur de la société nationale de transport a commencé à éponger ce passif antérieur à son magistère. Hier, un chèque de 80 millions a été remis à la partie civile par Moussa Diop, qui en profite pour appeler le ministère des Finances à l’aider à effacer complètement cette ardoise.

Après avoir été attrait devant la barre pour payer les dettes de l’Institut de Prévoyance Maladie (IPM), la société nationale de transport Dakar Dem Dikk a commencé à éponger une dette estimée à plus de 277 millions de francs Cfa. Son directeur, Me Moussa Diop, a annoncé, hier, que 100 millions de francs Cfa ont été remis aux avocats de la partie civile. Il promet d’éponger le reste avant la fin de l’année 2015. Devant la presse, le conseil de la société a remis à l’avocat des Ipm un chèque de 80 millions de F Cfa.
« Nous voulons faire les choses de façon claire et officielle, la valeur humaine a une grande importance pour nous. C’est pourquoi, nous tenons à la santé de nos employés », a précisé pour sa part le directeur de DDD. « La Justice a reconnu que nous sommes en train de faire des efforts. Aussi, indique-t-il, nous devons continuer dans cette lancée. C’est pourquoi, nous lançons un appel au ministre des Finances dans le cadre de la Loi des finances rectificatives de nous aider à éponger totalement nos dettes. »
« Dakar Dem Dikk fait des efforts, mais nous sommes toujours dans des difficultés. Ce chèque de 80 millions fait suite à deux autres qui font respectivement 5 et 15 millions de nos francs et nous comptons éponger la totalité de nos dettes concernant cette prévoyance maladie mais aussi les heures supplémentaires qui sont aujourd’hui évaluées à 100 000 F CFA par employé » rappelle Me Diop. Non sans lancer un appel aux employés à comprendre que la société est une entreprise de service public qui doit mettre en avant les besoins de la population et surtout des usagers des bus.
Revenant sur les circonstances de la dette qui leur a valu la comparution devant le tribunal, le Directeur général de DDD affirme qu’il s’agit de créances léguées par ses prédécesseurs. L’administration étant une continuité.
« Nous assumons complètement et avons commencer à payer. Nul ne peut nier nos efforts dans ce sens », se défend Moussa Diop. Il ajoute qu’ « au terme de l’année 2014, la dette était de plus de 389 millions. Au 20 octobre 2015, elle s’élève à un peu plus de 277 millions. Aujourd’hui (hier), nous avons remis 100 millions de F Cfa comme preuve de bonne foi. »
Me Moussa Diop est aussi revenu sur les autres charges qui plombent l’entreprise. « Nous consommons du carburant estimé à plus de 1 milliard 520 millions de F Cfa, à cela s’ajoutent les travaux des terminus sans laisser en rade les 475 bus qui arrivent par jet. Ce mois-ci seulement, 56 bus viendront de l’Inde avec comme objectif de réduire le temps d’attente au niveau des arrêts de bus tant déplorés par les clients », a encore dit le Directeur.



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →