logo
 

Abdoul Mbaye sera fixé vendredi
Convoqué hier, mercredi 27 juillet, par le...

27/07/2017

Convoqué hier, mercredi 27 juillet, par le Doyen des juges, le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), Abdoul Mbaye, n’a pas été au rendez-vous. Son audition a été reportée à ce vendredi à cause de la grève du Syndicat des travailleurs de la justice.

Selon l’ancien Premier ministre, il devait être inculpé et placé sous contrôle judiciaire pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie. Il aurait manipulé son certificat de mariage, passant illégalement du régime de la monogamie à celle de la polygamie. Sur sa page Facebook, il informe du report de son audition et indique attendre « avec sérénité » son face-à-face avec le Doyen des juges dans une procédure qu’il qualifie de « complot d’État ».



La mission d’observation électorale de la Commission de l’Union africaine (Cua) a (...)

Lire l'article →

Un drame s’est produit, hier, à la Cité Aline Sitoé Diatta (ex Claudel). Une étudiante, (...)

Lire l'article →

Les responsables politiques de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) du département de (...)

Lire l'article →

Khalifa Sall ne sait s’il ira voter. Le maire de Dakar qui a adressé une lettre au (...)

Lire l'article →

Libération révèle que jusqu’à hier, Abdoulaye Wade et son épouse, Viviane Vert, n’ont (...)

Lire l'article →

Les salaires des agents de la Fonction publique seront disponibles ce mercredi tout (...)

Lire l'article →

Face à la presse, hier, pour faire le point sur la distribution, le Directeur (...)

Lire l'article →

Le maire de Mermoz-Sacré Cœur s’est déplacé, hier, chez l’ancien président de la (...)

Lire l'article →

La communauté Sénégalaise établie en Italie plus précisément à Bergamo vogue dans (...)

Lire l'article →

Ne confondons pas carte d’identité nationale et un document d’identification. La carte (...)

Lire l'article →

En cette veille d’élection, marquée par des tensions aux quatre coins du pays, le (...)

Lire l'article →

Malgré sa marche avortée, Abdoulaye Wade garde son calme, son sourire et, surtout, sa (...)

Lire l'article →