logo
 

Commerce électronique : les acteurs se penchent sur les opportunités et les contraintes du secteur

24/09/2017

La Direction du commerce extérieur a tenu ce lundi les concertations sur les possibilités qui s’offrent au Sénégal dans la mise en œuvre de l’initiative Commerce électronique pour tous, lancée par le Cnuced. Ce, pour susciter une participation plus active et coordonnée des différents acteurs intervenant dans le domaine, mais aussi pour mieux examiner les conditions d’organisation d’une concertation nationale sur le commerce électronique.
Une rencontre qui a réuni privés et acteurs publics, où Mme Aminata Assom Diatta, Directrice du commerce extérieur, a indiqué toute l’importance qu’a le commerce électronique dans les travaux du comité national des négociations internationales. « Il faut une bonne concertation un travail en synergie avec les acteurs. L’Etat négocie mais c’est surtout pour le secteur privé. Donc il est important qu’à chaque fois, d’associer les acteurs du secteur privé qui, dans la pratique, savent de façon précise quels sont les obstacles. Et nous gouvernement nous pourrons ainsi porter ces préoccupations du secteur privé et faire en sorte qu’elles soient prises en compte. C’est tout cette rencontre », a indiqué Mme Aminata Assom Diatta Directrice du commerce extérieur. Et en direction des négociations à l’Omc, « il est important pour nous africains, et particulièrement le Sénégal, de prendre les dispositions idoines pour permettre la prise en compte de nos intérêts », a-t-elle ajouté.
Mme Joy Kategekwa, Chef du bureau régional pour l’Afrique de la Cnuced, qui a pris part aux travaux, a montré l’évolution rapide du commerce électronique dans le monde. En Afrique, l’Île Maurice, l’Afrique du Sud, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc, le Kenya et le Nigéria sont les pays qui se débrouillent le mieux dans le domaine. Quant au Sénégal, des innovations encourageantes ont été faites. Mais les faiblesses se nomment la difficulté d’accès aux financements, l’infrastructure, la règlementation du travail, les formalités administratives et les taxes, la méfiance vis-à-vis du système de paiement électronique, dû à la fraude, cout élevé de la communication téléphonique, l’absence de politique publique de commerce électronique entre autres.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →