logo
 

Un véhicule lancé pour tuer à Londres
comme à Stockholm, Berlin ou Nice

29/06/2017

La course folle d’une voiture ou d’un camion comme arme de terreur : l’attaque commise à Londres samedi renvoie à un mode opératoire déjà utilisé lors d’attentats imputés ou revendiqués par le groupe Etat islamique à Stockholm, Berlin ou Nice.
Les précédentes attaques menées récemment en Occident avec un véhicule comme arme :
Suède
7 avril 2017, Stockholm : un homme au volant d’un camion volé fonce sur la foule à Drottninggatan, la rue piétonne la plus fréquentée de Stockholm, avant de finir sa course dans la façade d’un grand magasin, faisant cinq morts (trois Suédoises, un Britannique et une Belge) et une quinzaine de blessés. Un ressortissant ouzbèke de 39 ans, Rakhmat Akilov, arrêté quelques heures après, revendique avoir commis "un acte terroriste". Selon la police ouzbèke, il avait tenté de rejoindre l’organisation État islamique en Syrie via la Turquie en 2015.
Royaume-Uni
22 mars 2017, Londres : un Britannique converti à l’islam, Khalid Masood, fonce avec sa voiture dans la foule sur le pont de Westminster, faisant au total cinq morts et une cinquantaine de blessés. Il poignarde ensuite à mort un policier avant d’être abattu dans la cour du Parlement. L’attaque est revendiquée par l’EI.
- mai 2013, Londres : deux Londoniens d’origine nigériane renversent en voiture le jeune soldat Lee Rigby avant de le larder de coups de couteau. Sur une vidéo filmée juste après l’agression, l’un des meurtriers déclarait avoir voulu venger les "musulmans tués par des soldats britanniques".
Allemagne
19 décembre 2016, Berlin : un Tunisien, Anis Amri, fonce à bord d’un camion sur un marché de Noël faisant 12 morts et 48 blessés. L’attaque est revendiquée par l’EI.
France
14 juillet 2016, Nice : un camion, conduit par un Tunisien, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, se lance sur la foule le soir de la fête nationale, tuant 86 personnes et faisant plus de 400 blessés. L’attentat dans cette ville de la Côte d’Azur est revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI).
- 1er janvier 2016, Valence : un Français d’origine tunisienne se précipite avec sa voiture sur quatre soldats en faction devant la grande mosquée de cette ville du sud-est, provoquant leur riposte. Cette attaque n’est pas qualifiée de terroriste au regard des motivations confuses de l’agresseur.
- 21 décembre 2014, Dijon : un automobiliste fonce délibérément sur des passants dans cette ville de l’est de la France, blessant 13 personnes, en criant "Allah Akbar !". Le procureur ne qualifie pas l’acte de terroriste, l’auteur étant atteint de problèmes psychiatriques lourds.
Canada
- octobre 2014, Montréal : un Canadien de 25 ans récemment converti aux thèses jihadistes fonce au volant de sa voiture sur trois militaires, en tuant un et en blessant un autre, au bord d’une route de banlieue. Cerné par la police au terme d’une course-poursuite, l’assaillant s’était extirpé de son véhicule, couteau à la main, avant d’être abattu.

Auteur : AFP



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →