logo
 

CHEIKH BETHIO REMET DE L’ORDRE
« Certains de mes talibés disent que je suis Dieu… La mort de Bara Sow me fait mal… »

23/09/2017

En France depuis vendredi, Cheikh Béthio vient d’entamer des séances de communication en Europe pour déplorer « le phénomène rampant et extrêmement nocif » qui est en train de gagner les rangs des Thiantacônes et qui pousse certains de ses disciples à dire qu’il est Dieu. Pire, ces mêmes personnes sont allées jusqu’à relativiser le rôle prépondérant qu’a joué Serigne Saliou M’backé dans sa vie de « Cheikh » expliquant qu’il n’y est pour rien. En fait, en parlant d’infiltration, le fils aîné de Cheikh Béthio faisait allusion à ce groupe de personnes qui est né et qui se déconnecte fondamentalement de l’esprit du thiant.

Très précis dans le choix de ses mots et très incisif dans son discours, Cheikh Béthio fait retenir que ces paroles distillées lui font énormément mal. « Je suis extrêmement surpris et désolé d’apprendre que certains de mes disciples crient sur tous les toits que je suis Dieu. C’est un phénomène regrettable qui est en train de prendre de l’ampleur et qui ne correspond pas avec la vérité, même si le soufisme peut tolérer certains écarts de langage du disciple par rapport à son guide spirituel. Seulement ici, la démarche est pernicieuse et le phénomène commence à gagner du terrain… Le phénomène est rampant…La perdition est en train de gagner du terrain et il faut le stopper. Méfiez-vous d’eux et restez calmes ». Pour Cheikh Béthio, ces talibés ne savent pas ce qu’ils disent et ont besoin d’être ramenés à la raison impérativement.

Le Cheikh de rebondir sur l’une des principales erreurs de ce groupe de disciples qui se réclament de Bara Sow (ce talibé mort à Médinatoul Salam). « Ils ne parlent plus de Serigne Saliou, ils semblent ne plus lui vouer un certain égard, alors que c’est ce dernier qui est l’origine de ce Thiant et qui a fait de moi ce que je suis devenu aujourd’hui. Je me connais et je connais Serigne Saliou mieux qu’eux. » Il critiquera cette démarche avant de demander aux autres de ne pas user de la violence à leur encontre. « Ne leur dites rien ! N’usez pas de la violence à leur encontre ! Je tiens à rappeler qu’ils sont mes talibés. »

Affaire Bara Sow

Le guide spirituel des Thiantacônes a profité de cette rencontre avec ses tailbés de France pour évoquer pour la première fois l’affaire Bara Sow, thiantacône mort à Médinatoul Salam suite à une bagarre. Il a commencé par signaler que Bara faisait partie de ses talibés qui l’aimaient le plus avant de préciser que : « ceux qui pensent que la mort de ce dernier leur fait plus mal, se trompent lourdement ». Il martèle ainsi : « je tiens à leur dire qu’ils sont loin de connaitre la vérité et que Dieu nous départagera ». Parlant de ce dernier, le Cheikh déclare : « il fut un talibé pour lequel j’avais beaucoup d’estime. Il a laissé derrière lui trois enfants qui sont Serigne Saliou, Cheikh Béthio et Mame Bousso. Son comportement était bizarre parce qu’il était en permanence en transe. Sa mort me fait mal ! »
Pour rappel, à cause de ce phénomène, Serigne Béthio a interdit le port de pendentifs et l’utilisation des tam-tam. Il a aussi ordonné à ses talibés de jeûner. A cause du magal de Porokhane, la diète a été reportée au jeudi 18 février.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →