logo
 

Réaction de Me Amadou Sall sur l’affaire de Mamadou mouth Bane
Ce que j’ai pu dire c’est que Mouth Bane est...

09/12/2016

Ce que j’ai pu dire c’est que Mouth Bane est convoqué à la Dic et actuellement il est en train normalement d’être interrogé par la brigade des affaires générales. Malheureusement, il y’a un problème avec la police et la gendarmerie. Normalement, la loi en vigueur au Sénégal dit que quelqu’un qui est interpellé par la police ou par la gendarmerie peut dès la première heure être assisté par son avocat. Malheureusement la police comme la gendarmerie refuse d’appliquer la loi. Ce qui fait qu’aujourd’hui, ces deux services sont hors la loi puisqu’ils ont décidé de violer la loi. C’est la raison pour laquelle pour ce qui me concerne, je conseille à toute personne convoquée à la police de refuser de parler tant que son avocat n’est pas présent. C’est une question de sécurité et c’est une question également de défense et de protection de ses droits. Parce que la police et la gendarmerie n’ont pas le droit de violer la loi. Retour ligne automatique
Mouth Bane est à l’intérieur et nous ne savons pas pourquoi il y est, nous ne savons pas ce qui lui est reproché, nous ne savons pas quelles sont les questions qui lui sont posées, nous ne savons absolument rien de ce qui lui arrive et les raisons pour lesquelles il est là. Puisque je n’ai pas envi de spéculer, je dis simplement voilà une situation qui est totalement illégale et ce n’est pas une situation qui est acceptable dans un pays de démocratie. On ne peut pas passer son temps à violer la loi. Je dis que c’est trop commode pour ceux là qui disent voilà nous ne sommes pas au courant. Vous vous souvenez, il y’a quelques jours, on nous a dit que l’avis du conseil constitutionnel est une décision qui lie tout le monde et tout le monde crie après on doit appliquer…on doit appliquer. Mais avant l’avis du conseil constitutionnel, il y’a la loi. Appliquons la loi et ce n’est que de cette façon-là que notre pays restera un pays démocratique. Retour ligne automatique
J’ai suivi cette émission et je ne vois pas quels sont les propos séditieux et c’est la constitution qui nous est proposé au référendum qui prévoit de nouveaux droits. Je ne sais pas quels sont les nouveaux droits. Les nouveaux droits est ce que c’est le droit de faire ceci, le droit de faire cela, ce sont ces nouveaux droits tels qu’aujourd’hui ces droits sont considérés en Europe. Le droit à l’environnement c’est très bien, le mariage pour tous c’est un nouveau droit, est ce qu’il s’agit de cela ? Personne ne sait. Qu’il s’interroge et qu’il se pose cette question, nous nous posons cette question. Tous les sénégalais se posent cette question. Il faut qu’on donne un contenu au nouveau droit. Il s’est posé la question et je ne crois pas, je n’ose pas croire un seul instant est interrogé pour ces propos-là. Je ne le crois pas parce que ce serait ridicule.Retour ligne automatique
Ngoné Saliou DIOP



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →