logo
 

THIÈS - Renvoi de l’affaire Sébastien Tine
Ce qu’il fallait retenir

19/09/2017

La tension était palpable ce matin aux abords du tribunal départemental de Thiès quadrillés par des éléments de la gendarmerie pour parer à toute éventualité. Sébastien Tine, un jeune membre de Rewmi qui accuse le maire de Fandène d’avoir vendu aux Chinois en charge du chantier de l’autoroute Ila Touba, les carrières de Fandène à plusieurs centaines millions de francs Cfa, a reçu une citation directe servie par le maire. L’affaire sera vidée le 30 mai prochain.

"Si l’accusateur a des sources, il n’a qu’à apporter les preuves"
L’audience tant attendue ce matin n’a donc pas eu lieu. Elle a été reportée au 30 mai prochain. Pourtant, les militants de Rewmi avaient annoncé la couleur. Ils avaient promis de venir soutenir au tribunal un des leurs, Sébastien Tine, à qui le ministre des Forces armées et maire de Fandène a servi une citation directe après ses accusations portées contre lui. Les Rewmistes, face à la presse, avaient à leur tour accusé le ministre et maire de vouloir délocaliser l’affaire sur le terrain judiciaire.

De leur côté, des habitants de Fandène et proches d’Augustin Tine disent approuver la décision de leur édile de saisir la justice. Joint par Seneweb, Emile Demba Tine, conseiller municipal à Fandène et président de la commission Environnement de la mairie de Fandène, approuve. "Le maire a jugé nécessaire de saisir la justice ; si l’accusateur a des sources, il n’a qu’à apporter les preuves", soutient l’élu, qui rappelle faire partie des impactés de l’une des carrières située dans le village de Fandène.
Les Chinois de Crbc démentent les accusations

"Le ministre a donné des instructions pour indemniser les gens, avant le démarrage (de l’exploitation : ndlr) des carrières, ce qui a été fait. La mairie avait demandé aux Eaux et de faire la situation dans chaque champ", confie Emile Demba Tine. Selon ses explications, il y a la carrière de 25 hectares située entre Fandène Thiathy et Fandène Yaboy, et celle de 24 hectares. Pour l’exploitation, les chinois devaient donner 46 millions de FCfa d’indemnisations, un montant qu’ils ont jugé excessif. Finalement, la surface concernée a été réduite et les impenses arrêtées entre 11 ou 12 millions de francs Cfa, renseigne le conseiller municipal à Fandène.

Du côté des chinois de Crbc, difficile d’avoir une réaction officielle. Toutefois, le pied de grue de la presse devant les locaux de l’entreprise, près de Keur Mor Ndiaye, en début d’après-midi, pendant près d’une heure, aura permis d’accrocher le responsable des ressources humaines, Daniel, qui botte en touche ces accusations portées à la fois contre l’entreprise et contre le maire. Selon lui, "Aucun sou n’a été donné au maire ni au conseil municipal, c’est totalement faux", lâche-t-il avant de disparaître derrière un véhicule de l’entreprise.



Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →

A la création du collège de Sindina dans le département de Sédhiou en 2010, sur les 213 (...)

Lire l'article →

Aliou Dionne, 80 ans, a été retrouvé pendu à un arbre hier, dimanche 17 septembre, au (...)

Lire l'article →

La formation du nouveau gouvernement est loin de convenir au leader du Fsd/Bj, Cheikh (...)

Lire l'article →

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques (...)

Lire l'article →

Étouba Séba, épouse de Kémi Séba, se veut prévenante. Elle déclare : « J’accuserais le (...)

Lire l'article →

L’ex-secrétaire d’État Youssou Touré, qui avait vertement attaqué le chef de l’État après (...)

Lire l'article →

En présentant ses excuses, samedi à son domicile, après ses attaques contre le chef de (...)

Lire l'article →

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs (...)

Lire l'article →

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris (...)

Lire l'article →

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en (...)

Lire l'article →