logo
 

Me El Hadj Diouf
« Ce Pouvoir Sait Que Personne Ne Votera Pour Lui »

11/12/2017

Quelle lecture avez-vous de la non-autorisation de la marche du président Wade ?

La loi garantit la marche et aucun autre texte ne peut en décider. Une marche ne peut pas être arrêtée, surtout en période de campagne électorale. Cet arrêté de Ousmane Ngom n’a aucun sens .On peut aller jusqu’aux grilles du palais et y jeter des specimen. C’est une violation de la loi. C’est un droit constitutionnel, la marche. Les régimes faibles sont violents. Abdoulaye Wade vient, tout le monde est sans sommeil. Le pouvoir tremble et il est agonisant. Un pouvoir faible a peur partout. Les forces de l’ordre tirent, bastonnent et corrigent. Halte ! Arrêtons le massacre.

Quelle est votre appréciation du retrait des cartes d’électeurs ?

Des masses nous suivent partout. Les électeurs réclament leurs cartes. Je dénonce la démarche du gouvernement. Ce gouvernement ne respecte pas les droits de l’homme. Les Sénégalais doivent entrer en possession de leurs cartes d’électeur. Arrêtez les mensonges d’Etat. « Venez prendre les cartes d’électeur » est avancé partout alors qu’elles ne sont pas disponibles. Ce pouvoir sait que personne ne votera pour lui. Nous avons connu deux alternances pacifiques. Depuis le code consensuel de 1992, le Sénégal avait rompu avec certaines pratiques. Macky Sall est incompétent. Son gouvernement est nul. Décidément, le pays ne connaît pas ça. Nous assistons à un recul démocratique. Ces gens sont incompétents. Ce gouvernement est nul et incapable de prévenir et cela fait dix mois que les gens attendent. Le pays n’a pas besoin d’instabilité. Les événements postélectoraux sont à éviter. On les a vus en Côte d’Ivoire, en Sierra Léone. Les droits de l’homme reculent au Sénégal. Permettez aux opinions de s’exprimer et le choc des idées est nécessaire. Le Sénégal a besoin de l’organisation d’élections libres et démocratiques. On ne laissera pas le bordel s’installer au Sénégal.

Quid de l’accalmie notée dans la campagne électorale à Mbour ?

Ceux qui ont fui la campagne à Mbour ont peur. Ceux-là sont des gens qui ont des responsabilités dans ce qui s’est passé au Stade Demba Diop. Il faut qu’on batte campagne. La vie ne peut pas s’arrêter à Mbour. J’ai adressé mes condoléances depuis Tamba dans un grand meeting .Le stade Demba Diop n’est pas bien fait. Des politiciens viennent à Mbour pour distribuer de l’argent aux familles des victimes. L’Etat a suffisamment de remords mais il met suffisamment de forces de l’ordre comme dans la manifestation d’Abdoulaye Wade empêchant l’expression plurielle des idées.

Sud Quotidien



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →