logo
 

Cauris d’or : « Le cirque a assez duré et il serait mieux de distribuer des clowns d’or… »

27/04/2017

Chaque année le sieur Mbagnick Diop, fort de ses entrées et carnets d’adresses, organise sous le sceau du MDES, le gala des entreprises et décerne des cauris d’or qui est l’équivalent des oscars dans le monde du cinéma. C’est un rendez vous très couru et apprécié qui rassemble le gotha du tissus économique et tout ce que le Sénégal compte comme dirigeants. Ainsi, sans surprise, sont primées à chaque cérémonie les amis et partenaires du gouvernement en place. Et selon certaines indiscrétions, les lauréats dans leur entièreté, passent à la caisse, en reconnaissance du Cauris reçu.

Mais, au vu du sérieux dont se prévaut cette mascarade, il est important de s’interroger.

1. Quelle est la personne et la moralité de Monsieur Diop Mbagnick pour s’autoriser le pouvoir de juger les performances des entreprises du Sénégal ?

2.Quelle est la légitimité du MDES pour s’autoriser un tel pouvoir ?

3.Quels sont les critères du MDES pour primer une entreprise ou un Responsable ?

4.Quelle est la valeur ajoutée d’un tel sacre dans le développement des structures ?

5.Que vaut le MDES au niveau insertion des jeunes et qu’elle est sa légitimité pour attribuer et décréter que telle structure est l’entreprise de l’année ou tel homme est le manager le plus efficace ?

Autant de questions qui restent sans réponse pour pouvoir donner une suite sérieuse à cet événement.

Monsieur Cheikh Amar a été sans surprise primée l’année passée dirigeant de l’année. Et aujourd’hui l’histoire le rattrape parce qu’il aurait grugé l’Etat et le contribuable sénégalais de plus de vingt milliards de nos pauvres francs entre 2008 et 2013 et est épinglé par le rapport de la Cour des Comptes. C’est à se méprendre entre voyous à cols blancs et managers émérites alors.

Non Monsieur Diop Mbagnick, vous n’avez ni la science, ni les diplômes et encore moins la compétence de juger des résultats de nos entreprises et vos critères sont exclusivement matériels et clientélistes. Et cela est la plus belle des arnaques dont le Sénégal est victime.

Halte au MDES, le cirque a assez duré et il serait mieux de distribuer des clowns d’or à vos récipiendaires que de les enfariner.

J’ appelle les autorités du Sénégal et structures compétentes à mettre fin à cette mascarade et si besoin en était, que l’Etat, sur la base d’indicateurs objectivement verifiables, organise et s’autorise à primer lui même ses meilleurs éléments et structures publiques et privées.

Cheikh Doudou Mbaye

Master en politique de Santé Publique et Gestion des systemes de Soins de santé



L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →