logo
 

Au Zimbabwé, de "l’or" dans les poubelles

23/09/2017

Collecter les déchets est un métier qui a la cote au Zimbabwé.
Plastique, aluminium ou acier, les poubelles sont des mines d’or, à tel point que ces objets indésirables se transforment en véritables œuvres d’art.
Royd a le don de trouver des trésors dans une montagne de déchets.
Sans emploi en raison d’un handicap, il crée et vend des objets d’arts avec ces ordures. C’est ainsi qu’il nourrit sa famille.
Celle-ci n’hésite pas à l’aider, comme pour une commande de 200 girafes destinée aux États-Unis d’une valeur de 600 dollars.

"Pour fabriquer ces girafes, j’utilise des fils de cuivre de vieux frigos", explique le père de famille.
Même si ce travail rapporte bien plus que le salaire moyen, beaucoup de personnes ne prennent pas au sérieux cette façon de gagner sa vie.
"Quand je récoltais les déchets à un mariage, les gens se moquaient de moi", raconte son épouse Moline. "Je leur ai répondu qu’il y a de l’argent dans les déchets. C’est comme cela que l’on survit."
Le business de la "récup" n’est plus seulement une activité réservée aux sans-abris, en raison d’un chômage élevé et de déchets qui s’accumulent dans les rues.
Pour célébrer cet état de fait, des promoteurs ont récemment organisé dans le pays une exposition intitulée "Vos déchets vous appartiennent".
Le but : Faire réfléchir les Zimbabwéens sur les déchets qu’ils laissent, soit un demi-kilo de déchets par jour et par personne.

Image captionLe business de la "récup"
Laurie Macpherson est responsable du projet.
"Très peu de gens d’ici peuvent se permettre d’acheter les œuvres en raison de la crise économique", explique MacPherson. "Mais on a un contact avec une galerie d’art en Espagne."
Les défenseurs de l’environnement espèrent changer à terme les mentalités.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →