logo
 

Au second tour, la vague Macron en reflux, la majorité absolue reste acquise

29/06/2017

A contre-courant. A l’issue de ces élections législatives, Emmanuel Macron disposera bien d’une majorité absolue pour gouverner pendant cinq ans mais probablement moins large que ce que les projections lui ont un temps laissé espérer.
Selon les estimations d’Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP, RFI et France24, La République En Marche et le Modem disposeraient de 352 sièges à l’issue du second tour, soit beaucoup plus que les 289 exigés pour gouverner sans partage. S’il se confirme, ce résultat parfaitement satisfaisant pour le chef de l’Etat pourrait être vécu comme une déception. Car les résultats du premier tour et les sondages d’entre deux tours prédisaient jusqu’à 470 députés pour la majorité présidentielle.
Les autres partis limitent l’ampleur de la débâcle
Toujours selon les projections d’Ipsos, les autres partis sont laminés mais moins que ce qu’ils pouvaient craindre. Premier groupe d’opposition, Les Républicains et l’UDI limiteraient la casse avec 128 députés, ce qui demeure son pire résultat aux élections législatives. Tout en reconnaissant sa défaite, le chef de file des Républicains François Baroin a salué un groupe LR "suffisamment important pour faire valoir les convictions" de son camp.
Le PS et ses alliés vont mal avec 50 députés, ce qui reste moins grave que les 25 que les sondages leur prédisaient. "La défaite de la gauche est incontournable. La déroute du Parti socialiste, sans appel", a twitté le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, lui-même éliminé au premier tour à Paris, avant d’annoncer son retrait de la direction du parti.
Le résultat pourrait en revanche être très positif pour la France Insoumise et le PCF qui disposeraient de 30 députés. Déception pour le Front national en revanche qui ne serait pas en mesure de constituer un groupe parlementaire avec 8 élus.
[Plus d’informations à suivre]

Auteur : Geoffroy Clavel



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →