logo
 

Affaire Karim Wade : l’avis des Nations Unies, et après

08/12/2016

Affaire Karim Wade : l’avis des Nations Unies, et après
On l’attendait. Elle va finalement se faire à Paris, dans la capitale des Droits de l’Homme. Ce samedi 19 septembre, à 15 heures se réuniront, à la Salle MAS, au 10 rue des Terres au Curé, à Paris, des experts du droit international, sur les implications immédiates et futures de l’avis du groupe de travail des Nations Unies sur le Sénégal.

Après la polémique savamment entretenue par les avocats de Karim Wade -qui avaient trouvé en cette décision un quitus pour invalider la décision de la justice aux ordres , et suite à la désinformation à laquelle se sont livrés Me Félix Sow, avocat de l’Etat, et compagnie pour discréditer le travail de l’Onu, le temps et à l’apaisement et à la réflexion.
« Nous voulons proposer une porte de sortie honorable pour chacune des parties. Et permettre une meilleure connaissance de la valeur juridique de l’avis du groupe du travail des Nations Unies sur la détention arbitraire », a déclaré Hattab Ndiaye de Ass-Kaw, l’un des organisateurs de la conférence. Avec lui, c’est toute la galaxie karimiste et le Pds qui se sont mobilisés pour recueillir l’avis des experts.
A l’image de Hattab Ndiaye, « nombreux sont les Sénégalais qui ont du mal à se faire une opinion juste et impartiale sur les conséquences de cet avis », tellement la désinformation est grande et les outils pour tromper l’opinion et distiller des contrevérités sont multiples.
Alors, pour y voir clair, il n’y pas mieux que les avis d’experts dont l’impartialité et la droiture sont reconnus de tous : Me Samba Thiam, avocat sénégalais au barreau de Paris, agrégé en Droit comme Me Abdoulaye Tine, avocat au barreau de Paris et professeur de Droit international sont bien indiqués pour statuer en la matière.
Après Genève où les avocats de l’Etat étaient allés à la rencontre de la Commission des Droits de l’Homme pour tenter d’infléchir la position du groupe de travail et « informer l’Onu sur la vérité du dossier judiciaire de Karim Wade, « c’est à Paris que va se jouer ce second round de la suite de l’avis.
« Leur mensonge, à en croire Sira Gnamé Touré de Cikaw, sera mis à nu, ce samedi. Et si Macky Sall est bien entouré, il ne s’entêtera pas à maintenir Karim en détention ; tout en sachant qu’il va devoir l’indemniser pour chaque jour qu’il sera maintenu otage" .
Si, pour le moment, les conséquences des conclusions du groupe de travail ne se sont pas encore abattus sur le Sénégal, c’est un complot de vendeurs de poissons fumés, dixit Me Elhadj Diouf, les sanctions à en croire les avocats de Karim Wade ne vont pas tarder à tomber. Alors, pour faire l’économie de telles punitions ou balayer d’un revers de robe, le bluff des partisans de Karim Wade, les experts vont se prononcer.
Au cours d’une interview qu’il nous avait accordée, Me Pierre Olivier SUR, le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris et un des conseils du « détenu arbitraire » avait très clairement annoncé les couleurs : « Si le Sénégal condamne Karim Wade, nous ferons condamner le Sénégal. Nous mettrons le Sénégal au banc des nations« , avait -il prévenu dans le n°0 de Diaporama.

lindependantnews.com



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →