logo
 

Kaffrine
90% des 50 décès maternels enregistrés en 2016 évitables

24/06/2017

L’analyse des 50 cas de décès maternels enregistrés à l’Hôpital régional de Kaffrine en 2016 montre que plus de 90% de ces décès étaient évitables, selon la directrice de la structure hospitalière, Bineta Diop Badiane.
’’L’analyse de ces 50 de décès enregistrés dans la région de Kaffrine, en 2016, montre que les causes sont dues à des retards de référence tels que les problèmes de diagnostique, de prise en charge et de retard de prise en charge. Ces décès étaient donc évitables, a révélé Mme Badiane.
Elle s’exprimait dimanche à l’occasion de la journée régionale de l’association des sages-femmes de Kaffrine.
Cette rencontre qui avait pour thème : ’’Le rôle de la sage femme dans la réduction de la mortalité maternelle’’, a enregistré la présence du médecin chef de région, Dr Amadou Doucouré.
Des infirmiers, des médecins, le maire de Kaffrine, Abdoulaye Willane, et la présidente régionale de l’association des sages femmes de Kaffrine, Aïta Paye Touré, ont pris part à cette manifestation.
‘’Nous avons une part de responsabilité dans ces cas de décès. Nous personnel de santé en l’occurrence les sages femmes, les chirurgiens, le gynécologue et les administrations de la structure, nous sommes tous responsables de ces cas de décès. Il nous faut donc un changement de comportement’’, a dit Mme Badiane.
Elle a appelé la mobilisation de tous pour la réduction de la mortalité maternelle dans la région de Kaffrine.
‘’Tout le monde est appelé pour faire face à ce phénomène. La communauté, le personnel de santé, les autorités administratives, les autorités sanitaires et les autorités locales doivent se mettre la main dans la main pour éradiquer ce fléau’’, a-t-elle lancé.
‘’La réduction de la mortalité maternelle est un défi à relever dans la région de Kaffrine. Et, pour relever ce défi, il serait nécessaire de porter nos actes sur quatre volets tels que le respect du malade surtout sur l’accueil, le travail, la communication et la droiture’’, a-t-elle encore invité.
Bineta Diop Badiane a par ailleurs salué la décentralisation de la journée nationale de la sage femme.
‘’La décentralisation de cette journée nationale de la sage-femme est très importante. Car, les associations régionales des sages femmes d’Etat peuvent en profiter pour jouer un rôle capital dans l’amélioration de la santé de la reproduction’’, a souligné Mme Badiane.
La présidente de l’association des sages-femmes de Kaffrine, Aïta Paye Touré, a pour sa part soutenu qu’un changement de comportement ’’est nécessaire pour arrêter définitivement la mortalité maternelle’’, à Kaffrine.
L’association des sages-femmes a offert aux différents districts sanitaires de la région de Kaffrine un lot de matériels composé de Spéculum jetable, des pingouins, des bassins de lit et des boites d’accouchement.



Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →

Les députés ont adopté, lundi à l’unanimité le projet de loi modifiant les articles 75 et (...)

Lire l'article →

Le premier procès des « biens mal acquis » s’ouvre ce lundi 19 juin à Paris. Absent, le (...)

Lire l'article →

Le groupe djihadiste Nusrat Al-Islman a revendiqué l’attaque de dimanche dernier au (...)

Lire l'article →

Avec 47 listes, le scrutin des législatives du 30 juillet risque d’être un véritable (...)

Lire l'article →

Depuis plus de cent jours, les grilles de Rebeuss confinent Khalifa Sall au confort (...)

Lire l'article →

La cité religieuse de Touba est sous haute tension ce dimanche. Des échauffourées ont (...)

Lire l'article →

Le Port autonome de Dakar a réalisé de bonnes performances, lors de l’exercice 2016. Un (...)

Lire l'article →

Les responsables et militants socialistes des coordinations de Sor nord, du Faubourg (...)

Lire l'article →

Un drame s’est produit aux environs de 14 heures, ce dimanche, sur le tracé de (...)

Lire l'article →

L’attaque jihadiste contre un lieu de villégiature dimanche près de Bamako a fait deux (...)

Lire l'article →

Vitrine démocratique en Afrique par sa stabilité politique et sociale depuis (...)

Lire l'article →