logo
 

HÉPATITES
« 65 000 enfants vaccinés à la naissance » (ministre)

03/12/2016

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre les hépatites prévue ce jeudi 28 juillet 2016, le ministère de la Santé et de l’action sociale, à travers le Programme national de lutte contre les hépatites (PNLH) a tenu, ce 27 juillet, un atelier sur la décentralisation de la prise en charge des malades atteints d’hépatites chroniques B et C.

Cette rencontre de deux jours (27 et 28 juillet), présidée par Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale, a pour objectif de mener la réflexion sur les voies et moyens pour garantir la meilleure prise en charge possible des malades.

Deo Shimirimana, représentant de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Sénégal, de rappeler que « l’hépatite virale, une infection du foie provoquée par cinq virus distincts de l’hépatite (A, B, C, D et E), est un problème de santé publique très répandu dans la région africaine, à l’instar d’autre maladies transmissibles graves dont le Vih/Sida, la tuberculose et le paludisme. Dans la région africaine, l’hépatite B touche environ 100 millions d’individus. De même, selon les estimations, 19 millions d’adultes de la région souffrent d’une infection chronique d’hépatite C », relève-t-il. avant de préciser, toutefois, que « la plupart des personnes atteintes d’hépatite virale chronique n’ont pas conscience de leur état et ne reçoivent pas de traitement approprié ».

Pour mettre fin à ce phénomène, le ministre de la Santé d’indiquer que « le Sénégal a introduit depuis la naissance le vaccin contre l’hépatite B... Nous avons plus de 65 000 enfants qui ont déjà bénéficié de cette vaccination dès la naissance ».

Le ministre, enfin, de lancer un appel à la population « pour que les accouchements se fassent dans les structures sanitaires. Et c’est là qu’on pourra sauver des vies, en permettant aux enfants d’avoir cette vaccination. Ce qui fait que nous allons finir par avoir une génération sans hépatite B. Cette stratégie vise aussi à mettre un terme à la transmission de l’hépatite virale, à renforcer la sensibilisation du public et la prévention. Elle veille ainsi à ce que tous ceux qui souffrent de l’hépatite virale aient accès à des services de soins et de traitement sûrs et efficaces », a conclu le Ava Marie Coll Seck.



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →