logo
 

6 mois ferme pour les faux “Mbacké Mbacké” qui avaient arnaqué Abdoulaye D.Diallo

24/09/2017

Les faux “Mbacké-Mbacké”, qui avaient arnaqué le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, ont été déclarés coupables d’escroquerie et d’usurpation de nom par le tribunal des flagrants délits de Dakar, avant d’être condamnés à 6 mois ferme.
“Les Echos” racontait qu’après avoir réussi à avoir le numéro du ministre, les malfaiteurs (une dame du nom de Maïmouna Ndiaye, âgée d’une cinquantaine d’années, son fils Ousmane Sarr et un certain Mame Thierno Ndiaye, considéré comme le cerveau) avaient envoyé un Sms au premier policier du Sénégal.
“Bonjour M.Le ministre, c’est moi Mame Thierno Mbacké Ibn Serigne Saliou Mbacké Ibn Serigne Abdou Lahat Mbacké. Je suis avec ma tante Sokhna Maï Mbacké Ibn Serigne Saliou Mbacké. Nous voulons que vous nous receviez au plus vite...”, écrivaient les malfaiteurs au ministre. Dès qu’il a reçu le message, Abdoulaye Daouda Diallo les avait appelé et leur avait accordé une audience. Rendez-vous était pris à la place Washington, dans les locaux même du ministère de l’Intérieur.
Arrivés sur les lieux, l’un des malfaiteurs, Ousmane Sarr, était descendu de la voiture pour appeler les passants et leur demander de venir saluer la “fille” de Serigne Saliou Mbacké.
L’Opération de charme réussie, ils pouvaient franchir tranquillement le portail du ministère, sans contrôle. L’audience a ainsi eu lieu. Après quelques minutes de discussions, Abdoulaye Daouda Diallo leur avait remis une enveloppe de 500.000 Fcfa. Ce n’est que plus tard, envahie par le remord ou la peur, que Maïmouna Ndiaye avait décidé d’ébruiter l’affaire, dans l’espoir de se sauver et de sauver son fils.
Elle avait dénoncé Mame Thierno Ndiaye, le cerveau, celui qui se faisait passer pour le fils de Serigne Saliou Mbacké Ibn Serigne Abdou Lahat Mbacké. Arrêté par la police, ce dernier avait avoué, dénonçant, à son tour, la dame et son fils. Les trois avaient été placés en garde à vue, déférés au parquet et placés sous mandat de dépôt. Jugés par le tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrants délits, ils ont finalement été condamnés à 6 mois ferme.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →