logo
 

Législatives
15 candidats pour un siège à Bounkiling

21/09/2017

Malgré l’appel du président de « Benno Bokk Yaakaar (Bby) à une dynamique unitaire gagnante dans le cadre de la stratégie retenue pour une liste commune aux prochaines législatives », les apéristes du département de Bounkiling, dans la région de Sédhiou, semblent camper sur leurs ambitions personnelles. 15 responsables apéristes ont déjà déclaré leur candidature pour un siège, a informé Malang Seyni Faty, maire de la commune de Médina Wandifa, lui-même candidat.

« Si le parti est cohérent, a-t-il dit, il doit se fonder sur les résultats des élections du Haut conseil des collectivités locales (Hcct) à l’issue desquelles, la coalition dénommée « l’union des maires pour l’émergence » que j’ai dirigée, a battu toute la coalition de Bby en engrangeant 190 voix contre 106 », a rappelé l’édile de Médina Wandifa. Pour Malang Seyni Faty dit Alcaly, les erreurs du passé ne devraient pas se répéter cette fois-ci car, précise-t-il, les législatives constituent un enjeu de taille dans la mesure où il s’agit d’aider le président de la République à disposer d’une majorité pour mieux gouverner.

Conscient de cet enjeu, il appelle la direction à stopper certaines candidatures dans certaines localités du département où, dit-il, des beaux-pères veulent succéder aux beaux-fils et dans d’autres où le parachutage d’expatriés veut être érigé en règle.
Au vu de cette situation délétère, il est quasi impossible que le département puisse s’entendre autour d’une liste consensuelle. Pourtant, il y a eu plusieurs tentatives dans ce sens, mais elles se sont heurtées aux murs des ambitions. Tout récemment, le président du conseil départemental, Mohamed Diaité, a proposé des élections préliminaires pour départager les candidats, mais hélas. Auparavant, Oumar Kéba Savané Cissé, le maire de la commune de Ndiamacouta, avait initié une tournée départementale de concertation pour une liste unique. Des efforts qui semblent fondre comme du beurre au soleil.

Comme pour dire que la lettre circulaire du Président de la République est tombé dans les oreilles de sourds. « (…) A la lumière des enjeux des prochaines élections et en vertu de notre ferme engagement à œuvrer inlassablement pour le bien-être de nos populations, j’engage l’ensemble des leaders, responsables et militants à faire prévaloir la concertation, le consensus et l’équité (…) lors des investitures, à respecter les décisions issues de la Conférence des leaders du 22 avril 2017 (…) relatives à la liste unique de “Benno Bokk Yaakaar”, étant entendu qu’aucune liste dissidente ne sera tolérée (…) », a écrit le Président Macky Sall dans sa missive.



La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →

La Banque de Dakar (BDK) a désormais une sœur en Côte d’Ivoire. Il s’agit de la Banque (...)

Lire l'article →

Sur le chantier de l’Aéroport international de Blaise Diagne (Aibd), l’heure est aux (...)

Lire l'article →

Dans une étude menée par le professeur de droit Dmitri Kotchenov et publiée par (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, est arrivé ce dimanche à New York, où il doit prendre part (...)

Lire l'article →

Il leur a carrément savonné la planche. Lui, c’est l’ancien Secrétaire d’Etat à la (...)

Lire l'article →

Deux ou trois jours avant le décès de Djibo Ka, Aly Ngouille Ndiaye a échangé des Sms (...)

Lire l'article →

Une nouvelle provocation à l’endroit de la Banque centrale des États de l’Afrique de (...)

Lire l'article →

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son (...)

Lire l'article →

Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →